Petits maux de bébé

Apprendre à connaître bébé, cela prend du temps ! Comme pour toute relation, cela ne se fait pas du jour au lendemain et il faut un temps d’adaptation. Dans ces premiers jours, vous pouvez vous sentir parfois perdue, avec la peur de mal faire. Rassurez-vous ! A moins de secouer délibérément votre nouveau-né ou de le faire dormir sur le ventre, vous risquez de commettre peu d’erreurs ayant des répercussions. Pour vous aider à aborder plus sereinement cette période,

Les pleurs de bébé

Comme vous l’aurez constaté, votre bébé ne sait pas encore parler. Les pleurs sont donc son unique moyen de s’exprimer. Dit comme ça, cela paraît évident, cependant pour nombre de parents les pleurs de bébé demeurent dans les premiers jours un mystère voire une source d’angoisse. Il faut donc procéder par élimination. La première causes des pleurs, c’est la faim. Si bébé vient d’être alimenté ou qu’il ne montre pas des signes de faim, c’est qu’il a peut être besoin d’être changé, et en dernier ressort ces pleurs manifestent un besoin d’être câliné. Un bébé propre, qui n’est pas sensé avoir faim et qui continue de pleurer sans se calmer avec des pleurs intenses est donc susceptible d’être victime de coliques. Si de plus vous le voyez se tortiller par moments, c’est plus que probable !

Les coliques du nouveau-né

Les coliques du nouveau-né n’ont pas de cause retrouvée et pourraient être dues à une immaturité du système digestif ou encore à certaines bactéries présentes dans la flore intestinale. Il n’existe pas de remède miracle aux coliques, et leur prise en charge doit allier une ou plusieurs solutions thérapeutiques que l’on adaptera selon leur efficacité.

L’une des premières mesures à adopter est le massage de ventre de bébé, trop souvent négligé. Plusieurs fois par jour, lorsque bébé est calme, massez le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous pouvez également remonter les genoux sur le ventre de bébé et masser le ventre avec les genoux repliés sur le ventre. Répétez cette opération plusieurs fois par jour lorsque votre bébé est calme. S’il se met à pleurer, interrompez le massage et reprenez plus tard dans la journée lorsqu’il sera plus calme.

En cas d’allaitement artificiel, il faut commencer par utiliser une eau adaptée. Evitez les eaux minérales trop lourdes et privilégiez des eaux plus légères et faciles à digérer.

Enfin, n’hésitez pas à allier pro-biotiques, boissons digestives apaisantes et homéopathie. Les ostéopathes proposent également de manipuler les nouveaux-nés pour les coliques.

Le portage de bébé avec une écharpe de portage peut aider à améliorer le transit grâce à la position verticale.

Le hoquet

Le hoquet, il l’avait déjà dans votre ventre ! Et voilà que ça continue à l’extérieur ! N’oubliez cependant pas qu’un bébé n’est rien d’autre qu’un être humain miniature. Ce qui n’est pas grave pour nous les adultes n’est donc à priori pas grave pour lui. Le hoquet est donc tout au plus gênant, mais sans gravité. Si votre allaitement est artificiel, veillez à diminuer le débit du biberon. Vous pouvez également choisir de consulter un ostéopathe qui pourra manipuler votre bébé (ces consultations ne sont pas remboursées par l’Assurance Maladie).

Inscrivez-vous à notre newsletter
GRATUITEMENT
Connectez-vous à votre santé !
NOUS REJOINDRE !
close-link
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench