Soins du nouveau-né

A la naissance, si bébé nécessite des soins particuliers (comme l’aspiration par exemple), il est pris en  charge dans la salle de réanimation bébé sur une table pédiatrique. L’accompagnant peut venir avec le bébé lors de ces soins sauf si bébé nécessite une réanimation. Si le nouveau né montre une bonne adaptation à la vie extra utérine, il peut rester en peau à peau.

Lors des soins, bébé est pesé, on mesure également son périmètre crânien et sa taille (sauf lorsqu’il s’agit d’un siège ou dans certaines maternités où bébé est mesuré un peu plus tard). Il est séché et on lui met un bonnet car l’un des principaux risques à la naissance est l’hypothermie. En effet, le nouveau-né qui était dans un environnement à 37 degrés (température de la mère) a du mal à réguler sa température à la naissance. C’est d’ailleurs pour cette raison que le bain n’est plus réalisé à la naissance, puisqu’il avait pour effet de refroidir bébé. L’auxiliaire prend la température de bébé qui doit être comprise entre 36,5 et 37,8°C.

Le cordon ombilical est coupé à environ 2 centimètres de l’ombilic et il reste donc un petit bout de cordon  fermé par un clamp de Barr qui va sécher au cours des jours suivants et tomber une dizaine de jours après l’accouchement.

L’auxiliaire administre du collyre antibiotique dans les yeux du nouveau-né, ce qui leur donne une coloration orange. En effet, les nouveaux-nés sont sujets aux infections oculaires et le collyre vise à éviter la conjonctivite néonatale.

Enfin, la sage-femme administre une ampoule de vitamine K à votre bébé, afin d’éviter la maladie hémorragique du nouveau-né.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter
GRATUITEMENT
Connectez-vous à votre santé !
NOUS REJOINDRE !
close-link
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench