Sexualité

Pendant la grossesse, il existe de nombreuses modifications anatomiques. Les seins augmentent de volume et deviennent sensibles. L’utérus grossit provoquant une envie fréquente d’uriner, une constipation ou diarrhée. Le vagin semble plus étroit dû à l’afflux de sang et cela permet une meilleure sensation du sexe du partenaire lors des rapports sexuels. Le clitoris augmente de volume, les pertes blanches augmentent en début et fin de grossesse…

Pour en savoir plus : Notre article sur les petits maux de la grossesse

En général, au premier trimestre, la femme vit de profonds changements tant physiques (nausées, vomissements, tensions mammaires, fatigue) que psychiques entrainant une baisse du désir. Mais, rien n’est systématique.

Les rapports du premier trimestre n’entrainent pas de fausses couches contrairement aux idées reçues.

Lors du deuxième trimestre, la libido est intense car le taux d’hormones augmente considérablement.

Lors du troisième trimestre, le ventre est de plus en plus gros, la libido redescend. La peur de déclencher l’accouchement par les rapports sexuels et les inquiétudes de la fin de grossesse surgissent.

A savoir

Il est conseillé de maintenir une activité sexuelle au cours de la grossesse afin de vivre une grossesse heureuse, épanouie et sans tabous.

Il faut savoir que l’orgasme ne dérange pas le bébé et que s’il bouge pendant les rapports sexuels, cela ne veut pas dire qu’il est gêné. L’orgasme peut entrainer une contraction mais celle-ci n’entrainera pas l’accouchement.

Il peut-être parfois difficile pour le conjoint de voir le corps de sa compagne comme un objet de désir par crainte de conséquences néfastes sur le bébé.

Le sexe de l’homme ne peut pas entrer en contact avec le bébé, celui-ci ne peut être touché, blessé, ni écrasée et inversement le futur père ne risque pas de se faire « mordre » par son enfant.

Certaines femmes peuvent aussi avoir du mal à avoir des rapports sexuels pendant leur grossesse.

Parfois à la suite d’un rapport, vous pouvez constater des pertes de sang pendant environ 24 heures. Ils sont dûs à une réaction du col qui peut présenter ce qu’on appelle un ectropion à sa surface (muqueuse extériorisée) ce qui n’est pas du tout grave mais peut occasionner des saignements au contact. Si les saignements vous paraissent anormalement abondants ou persistent au-delà de 24 heures, n’hésitez pas à consulter sans honte ni crainte.

Confiez-vous l’un à l’autre et surtout osez en parler à votre médecin ou sage-femme. Ceux-ci sont des personnes qualifiées pour répondre à vos interrogations

Quelles positions ?

Il s’agit des positions qui sont compatibles avec un gros ventre.

Tant que votre ventre n’est pas imposant, toutes les positions restent possibles à conditions que le conjoint ne repose pas tout son poids sur votre ventre.

Dès que votre ventre s’impose, il faut privilégier des positions qui libèrent votre ventre et n’entraînent pas une pénétration trop profonde (les cuillères, l’union du papillon, la serrure…). Nous laissons libre cours à votre imagination.

Contre-indications aux rapports sexuels ?

Vous pouvez avoir des rapports sexuels juqu’au jour de votre accouchement, cependant ils existent des contre-indications comme un antécédent d’accouchement prématuré, une menace d’accouchement prématurée, une rupture précoce des membranes, écoulement de sang inexpliqué, placenta bas inséré,….

Si jamais une contre-indication existe, vous en serez avisée par votre praticien.

Les gynécologues et sages-femmes ne sont pas là pour vous juger, mais pour vous renseigner et cela permettra de vivre une grossesse épanouie.

Inscrivez-vous à notre newsletter
GRATUITEMENT
Connectez-vous à votre santé !
NOUS REJOINDRE !
close-link
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench