Aliments à éviter pendant la grossesse

Précautions alimentaires durant la grossesse

Certains aliments sont à proscrire de votre alimentation lorsque vous êtes enceinte.

En effet, une bactérie nommée Listeria répandue dans notre environnement peut se propager dans les aliments d’origine animale ou végétale même s’ils sont réfrigérés. En revanche, elle est sensible à la chaleur et donc à la cuisson. Il est d’ailleurs communément admis que toute fièvre durant la grossesse est due à la Listeria jusqu’à preuve du contraire.

Ainsi, il est recommandé d’éviter :

  • Les fromages au lait cru (Brie, chèvre ou camembert au lait cru, Mont-Dore, maroilles, crottin de Chavignol, Pont l’Evêque, vacherin fribourgeois…), en particulier s’ils sont au lait cru.
  • Les fromages à pâte persillée (roquefort, gorgonzola, bleu d’Auvergne, fourme d’Ambert…)
  • Les fromages à pâte molle non pasteurisés (Valençay, chabichou…)
  • Les fromages à pâte molle ou à croûte lavée ou fleurie (Munster au cumin, époisses, maroilles)
  • Les produits de charcuterie (rillettes, foie gras, pâté, produits en gelée)
  • La viande crue ou peu cuite
  • Les poissons crus (sashimi, tarama), les fruits de mer crus
  • Les poissons fumés (truite, saumon).

Tous les fromages peuvent être consommés s’ils sont bien cuits. En effet, la Listeria est sensible à la chaleur et disparaît dès 70 degrés. Egalement, elle ne se développe que dans les fromages à croûte molle et à pâte humide et vous ne la trouvez donc pas dans des fromages au-delà de 4-5mois d’affinage.

Il faut aussi prendre quelques précautions à savoir respecter les dates limites de consommation des aliments et les consommer rapidement après ouverture. Evidemment, inutile de basculer dans la psychose ! Cette affection est rare puisqu’elle touche 400 personnes par an. N’allez pas vous faire vomir parce que vous avez mangé une crevette par inadvertance !

Certains autres produits doivent être consommés avec prudence. C’est le cas du café (les boissons énergisantes contiennent également de la caféine), pour lequel il ne faut pas dépasser deux tasses par jour (résultat d’une étude de l’Autorité européenne de sécurité des aliments). Les produits à base de soja contiennent des phyto-oestrogènes. Aucun effet n’a été rapporté chez l’homme, néanmoins il semblerait que ces phyto-oestrogènes puissent interférer avec les systèmes hormonaux et engendrer des désordres dans la maturation sexuelle. Il n’existe pas d’étude permettant d’affirmer cette thèse, il vous est donc conseillé de vous limiter à un produit dérivé du soja durant la grossesse et d’éliminer les compléments alimentaires à base de soja.

La vitamine A ou rétinol est essentielle pour le bon développement du foetus. Elle aide à prévenir l’anémie chez la femme enceinte et joue un rôle dans la santé de la peau et la croissance du corps. Une dose trop élevée de rétinol présente néanmoins une toxicité pour le foetus. Les doses de vitamine A dans l’alimentation sont minimes, sauf dans le foie (y compris huile de foie de morue). Pour ces raisons, et au vu des dernières études, le Dispensaire diététique de Montréal suggère par exemple d’éviter la consommation de foie avant 12SA puis d’en limiter la consommation à 75 grammes par semaine. Les autres sources de vitamine A ne présentent aucun risque.

 

Les toxiques à proscrire pendant la grossesse

 

L’alcool pendant la grossesse

Toutes les boissons alcoolisées sont dangereuses pour votre foetus. En effet, l’alcool passe la barrière foeto-placentaire et peut ainsi altérer le développement de votre enfant aussi bien au niveau malformatif que neurologique.

Il n’y a aucune dose limite connue actuellement pour fixer un seuil de risque. Il convient donc de retenir “zéro alcool pendant la grossesse”.

Tabac et grossesse

Fumer avant et pendant la grossesse peut avoir des conséquences sur la fertilité , la grossesse et la santé de l’enfant.

En effet le tabac fumé libère des substances comme la nicotine, le monoxyde de carbone, le goudron et les métaux lourds qui peuvent être à l’origine d’une diminution de la fertilité, d’une augmentation des grossesses extra-utérine et de fausses couches.

Le tabac peut également provoquer des complications pendant la grossesse telles que des anomalies de localisation et vascularisation placentaire pouvant entrainer des retards de croissance ou encore être un facteur de risque d’accouchement prématuré.

Nous vous conseillons donc d’arrêter ou de vous faire aider pour diminuer puis arrêter votre consommation de tabac pendant votre grossesse si cela n’a pas été fait avant.

Pour arrêter de fumer, plusieurs outils :

  • www.tabac-info-service.fr
  • consultations de tabacologie
  • applications mobiles (stop-tabac.ch, etc.)
  • Les ouvrages d’Allen Carr “La méthode simple pour en finir avec la cigarette”, “la méthode simple pour perdre du poids”, etc.
  • L’hypnose peut être un outil formidable pour arrêter de fumer
Inscrivez-vous à notre newsletter
GRATUITEMENT
Connectez-vous à votre santé !
NOUS REJOINDRE !
close-link
fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench